Les rendez-vous à venir

Les grandes découvertes 2013 du réseau Araignées

Publié le 14 octobre 2013 par Emmanuel VIDAL

Les découvertes d’espèces intéressantes en région issues des prospection de 2013 ont été nombreuses. Ce constat trouve une origine dans, la multiplication des investissements de chacun des membres du réseau d’étude Araignées, dans les techniques de captures utilisées et par des investigations élargies à l’échelle du territoire picard et non plus essentiellement centrées sur le département de la Somme comme ce fut le cas ces trois dernières années, l’étude des araignées en région ayant repris fin 2009 de manière intensive et organisée.

Uloborus plumipes a été récoltée le 07 avril 2013 dans la serre d’une jardinerie à Villers-Bocage dans la Somme par Serge Le Bozec. La perspicacité de Serge aura permis d’enrichir notre connaissance des araignées en région et de mettre la main sur une espèce en apparence rarement trouvée en France. Cette araignée, à large distribution (Ancien Monde) et appréciant les climats chauds, semble survivre à l’hiver dans les pays nord européens grâce aux infrastructures essentiellement utilisés dans le domaine de l’horticulture. Elle y est sans doute régulièrement introduite par le biais des échanges commerciaux de plantes ornementales. Au-delà du cas de cette Uloborus plumipes d’autres araignées, sont susceptibles d’être contactées dans ce type d’environnement artificiel. Désormais, veuillez contempler de plus près vos orchidées !

Dans le « Vexin picard » en juin, l’association Picardie Nature était l’organisatrice d’un séjour naturaliste, événement annuel et convivial. On retiendra Theridiosoma gemmosum, 1♂ immature, espèce évoluant sur différents types de milieux humides mais toujours localisée ; trouvée dans un ensemble original associant prairie humide et tourbière de pente au pied des bâtiments d’une exploitation agricole sur la commune de Parnes. Un peu plus loin, sur reliquats de pelouse à Orchis pyramidale, bordés de boisement mixte fut trouvé un lot de quatre espèces au moins peu communes et thermophiles. Evarcha falcata, ♀ et ♂, davantage trouvée en région sur landes ; Xysticus acerbus, 1♂, une poignée de données contemporaines en région à ce jour ; Philodromus collinus, 1♂, très fortement liée aux conifères, troisième citation en région. Ces deux dernières araignées sont déjà connues de sites emblématiques leurs étant favorables, Sissonne et Péroy-les-Gombrie. Une Gnaphosidae, Phaeocedus braccatus, 1♂, l’unique espèce du genre, première citation en région, associée aux milieux très chauds tels que formation à Chênes-verts, garrigue, maquis, pelouse sèche (…), ici capturé au pied d’un jeune Genévrier commun. Tout proche, sur la commune de Montjavoult, dans une très grande clairière pictée de jeunes ligneux et d’Orchis pyramidale, Xysticus luctator, 1♂, a retenu notre attention car non revue depuis la fin du XIX° siècle, seconde citation en région, rare en France, très rare et menacée en Angleterre où elle semble liée à des espaces ouverts, chauds et embroussaillés, conditions exactement retrouvées lors de notre visite. Sur la commune de Sérifontaine, Marina Chavernoz a trouvé une « petite rareté », Synageles hilarulus, 1 ♀, nouveau pour la région, connue pour évoluer en milieu très chaud. Encore très peu de données sur l’espèce dans la littérature nationale, cette station picarde représente une limite nord de répartition en France. L’œil averti de Marina lui aura permis de trouver aussi Minicia marginella, 4♀, une espèce de 1,5 mm, thermophile mais pouvant évoluer sur divers milieux. A priori assez commune dans le sud de la France mais probablement remarquable en région. C’est une première observation contemporaine ; déjà citée historiquement de Simon dans l’Oise.
Dans le territoire du « Vexin picard », alors largement occupé par les champs de blé, nous aurons eu l’occasion de faire un bel inventaire des araignées de ce secteur, 103 espèces dont certaines rarement contactées, se retrouvant en lisières, jachères et reliquats d’espaces naturels sensibles bien ensoleillés.

Dans l’Oise encore, à nouveau Xysticus luctator, 1♀, et Xysticus kempeleni, 1♀, première mention contemporaine en région concernant cette dernière espèce. On doit ces découvertes à Michel Bertrand sur détermination d’un confrère belge, Pierre Oger. A Béthisy-Saint-Martin, Laurent Colindre aura trouvé Asagena phalerata, 1♂, araignée associée aux fourmis dont elle se nourrie, troisième signalement en région. Cet observateur aura également trouvé une nouvelle espèce de Salticidae pour la région, Pseudeuophrys erratica, 1♂.

Clubiona genevensis, 1♀, nouvelle espèce pour la région, a été collectée à Ornoy-Villers au Bois du Roi à l’occasion de prospections communément menées fin août vers les araignées et les coccinelles sur Lande à bruyère. L’espèce affectionne les milieux chauds et sableux.

En vallée de l’Avre, dans la Somme, une nouvelle station pour Tetragnatha isidis découverte par Yann Duquef à Davenescourt dans un marais tourbeux. Sur coteau calcaire à Moreuil, une Saltice très thermophile, Pellenes tripunctatus, 1♂, localisée sur une zone à écorchures où la végétation reste rase et clairsemée. D’autres individus furent observés sur coteau calcaire, à Daours, en vallée de Somme par moi-même et par Nicolas Vansteene, à Bersy-le-Sec et Crouy dans l’Aisne, à chaque fois, dans des macro-milieux strictement identiques.

Dans le Laonnois, Nicolas Vansteene a eu la chance de découvrir sur un mur de sa maison notre mygale locale, le genre Atypus, 1♂. Selon mes informations c’est une troisième observation pour l’Aisne sur une dizaine rapportées en région. Le même observateur aura trouvé à Berzy-le-Sec, sur coteau calcaire (Les Savarts de Visigneux), une nouvelle Salticidae pour la région, Pseudicius encarpatus, 1♂, bien connue dans le sud de la France métropolitaine mais confidentielle dans sa moitié nord.

Thomas Hermant et Sébastien Legris auront fait une très réjouissante découverte dans l’Aisne à Chezy-sur-Marne en collectant Aculepeira ceropegia, 1♀, puisque c’est une première mention pour la région. Elle fait partie des grosses espèces de la famille des Araneidae qui évoluent sur toile géométrique. Sa présence valorise les milieux largement ouvert et chauds tels les derniers coteaux que l’Aisne comptes encore.

Enfin, deux espèces non contactées en région depuis la fin du XIX° siècle et obtenues toutes deux le même jour dans le département de la Somme grâce à des observations fugaces de l’architecture humaine. Sur mur de brique de l’hôpital P. Pinel à Amiens, Sitticus pubescens, 1♂, et Scotophaeus scutulatus, 1♂, sur le bâti de mon pas de porte à Fouilloy, bâti qui aura été et continu de l’être, un lieu d’observation prodigue.

Mais le dynamisme du réseau d’étude Araignées ne s’arrête pas là. Cette année aura été le départ d’une campagne de « Collectes Locales d’Araignées ». Une dizaine de personnes, toutes membres du réseau d’étude Araignée, se sont engagées sur une année entière à pratiquer des inventaires près de chez elles. Ce projet collectif devrait fournir de précieuses informations sur la répartition des espèces en région en fonction des paysages puisque les observateurs se répartissent équitablement sur les départements picards.

Emmanuel Vidal,
responsable du réseau d’étude Araignées associant Picardie Nature et l’ADEP (Association des Entomologistes de Picardie).


Partager : http://l.picnat.fr/gon

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50