Mammifères marins

Le lien entre les mères et les jeunes Phoques veaux-marins

Publié le 11 juillet 2017 par Sarah Monnet


Après 2 ans de recherche, Beatriz Rapado Tamarit et Marga Mendez Arostegui, les biologistes du centre de soins des phoques, basé à Pieterburen aux Pays-Bas, viennent de partager les premiers résultats de leur étude.
Photo : Régis Delcourt - Picardie Nature

Le sujet de leur étude, encadré par Ton Groothuis, biologiste en comportement animal à l’Université de Groningen, était basé sur un trait de biologie comportementale des Phoques veaux-marins : le lien entre les mères et les jeunes.
Les résultats qu’ils ont obtenus sont très intéressants et offrent de nombreuses perspectives pour la gestion future des échouages ! Ils sont présentés dans la vidéo qu’ils viennent de mettre en ligne.
.
Les deux grands résultats à retenir de cette étude sont :
- un jeune phoque veau-marin peut être séparé de sa mère pendant de longues périodes (parfois plus de 8 heures) sans que cela soit anormal pour autant. La mère reviendra très probablement vers lui ! C’est donc tout à fait naturel de retrouver un jeune seul sur un reposoir ou une plage. Il s’agit simplement d’une phase de repos et d’attente.
- la moitié des mères acceptent d’allaiter d’autres jeunes que le leur, ce qui augmente leur chance de survie dans le milieu naturel, même s’ils sont séparés de leur mère biologique.

D’après le professeur Ton Groothuis, la conclusion de cette étude bouleverse donc certaines connaissances que nous considérions comme acquises sur cette espèce.
Un jeune phoque veau-marin seul n’est donc pas nécessairement en détresse. Dans ce cas, le récupérer en centre de soins, n’est pas forcément une bonne chose, ni pour lui, ni pour sa mère. Cette manipulation peut le stresser et l’empêcher d’avoir un développement social normal, qu’il aurait du avoir parmi ses congénères dans son milieu naturel. Elle peut également grandement stresser sa mère qui le cherchera durant les 3-4 jours suivant sa récupération !

Nous le ne répéterons donc jamais assez : si vous trouvez un jeune phoque en haut de plage, le mieux est de le laisser tranquille et de s’éloigner. Cela évitera tout stress inutile et permettra à sa mère de revenir vers lui !


Mots clés : Phoques Partager : http://l.picnat.fr/mgb

Autour du même sujet

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50