Les continuités écologiques

Les haies du Pays de Bray

Publié le 23 juillet 2013 par Virginie COFFINET

Un test grandeur nature de cartographie et de caractérisation des haies sur 8 communes du Pays de Bray : Hannaches, Senantes, Villers-sur-Auchy, Saint-Germer-de-Fly, Saint-Pierre-ès-Champs, Puiseux-en-Bray, Talmontiers et Lalande-en-Son a été mené en début d’année par l’un de nos bénévoles.

Ce secteur bocager est riche en haies et a nécessité plus d’une centaine d’heures de travail (numérisation sur un logiciel de cartographie, phase de terrain et reprise informatique des caractéristiques). Pour chaque haie vérifiée sur le terrain, différents critères ont été relevés, entre autres :

  • le statut (ancienne , disparue , nouvelle )
  • l’aspect ( continue , discontinue )
  • la nature ( feuillu , résineux )
  • les strates présentes ( herbacée , arbustive , arborescente )
  • la présence d’arbres têtards
  • l’environnement proche ( cultures , prairies , route )
  • autres ( fossé , talus … )


    Au total, sur ces 8 communes, ce sont plus de 1400 éléments bocagers qui ont été numérisés représentant plus de 400km de haies ! Plus de 80 % de ces haies ont une longueur comprise entre 50 et 500 m et on retrouvera quasiment autant de haies de longueur comprise entre 50 et 200 m qu’entre 200 et 500 m.




    Peu de cas d’arrachage de haies ont été observés sur ce secteur, notons tout de même que plusieurs centaines de mètres ont disparu au cours de l’étude sur les communes de Hannaches et Senantes, associés à un retournement de prairie.

G. Poisson - Arrachage d’une haie à Hannaches

Par contre, il a été noté assez régulièrement au cours des visites de terrain que de nombreuses haies, principalement celles de bord de routes étaient gérées de manière assez drastique, à l’épareuse ou au broyeur à fléau. Ces engins ont une action d’arrachage des branches plutôt qu’une coupe nette, ce qui peut avoir des conséquences non négligeables sur la repousse du bois et les attaques par des insectes ou champignons.

Ces éléments bocagers sont de véritables réservoirs pour la faune sauvage et plusieurs espèces sont liées à ces milieux comme la Chouette chevêche, la Pie-grièche écorcheur et servent également de couloirs de déplacement pour de nombreuses espèces (micro-mammifères, chauve-souris...). Il est donc essentiel de les préserver !

Si vous constatez des atteintes à ces milieux, n’hésitez pas à nous les signaler !


Partager : http://l.picnat.fr/fsu

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50