Les conférences

Retour sur la 2ème conférence sur l’étude de la faune sauvage de Picardie (2014)

Publié le 3 décembre 2014 par Thomas Hermant


Le 22 novembre 2014 se tenait la seconde conférence sur « l’étude de la faune sauvage de Picardie », organisée par Picardie Nature à Plessis-de-Roye, dans l’Oise, avec pour objectif de présenter les différents travaux menés sur la faune en Picardie ces deux dernières années et de les porter à connaissance de l’ensemble de nos concitoyens Picards et des régions voisines.


En cela, cet événement fut une réussite, dont l’affluence a dépassé la barre symbolique des 100 participants, pendant la journée. Un public varié composé à la fois de bénévoles de longue date de Picardie Nature, des membres de structures partenaires, ainsi que de nombreux nouveaux visages curieux de découvrir la faune sauvage de notre région.


Le public a pu assister tout au long de la journée à une série d’exposés très diversifiés, allant des mammifères tués sur les routes à l’utilité des données naturalistes en passant par l’étude des papillons de nuit.

Après une ouverture de la journée par notre Président et une intervention de Rémi François en hommage à Rémi Fraisse, botaniste décédé en marge d’une manifestation d’opposants au barrage de Sivens, la place était donnée au premier exposé.

Sébastien Maillier exposa le bilan des activités de terrain de l’observatoire faune régional menées en 2014 et insista notamment sur l’évolution de la connaissance régionale acquise depuis 2010 et évoqua quelques découvertes majeures de cette année. Il rappela que le succès de ces résultats repose notamment sur une forte mobilisation des bénévoles.
Puis Sébastien inaugura la nouvelle version de Clicnat (1.1) en présentant un site public mis au goût du jour et comprenant bien davantage de cartes interactives que dans la version précédente. Ces nouvelles fonctionnalités ont notamment pour objectif de faciliter le travail de préparation des inventaires de terrain.
Notre président assura ensuite un exposé sur "l’Utilité des données naturalistes pour la protection de la nature" en insistant sur toute l’importance du poids des données dans les actions de justice ainsi que dans leur utilisation en amont des projets (sensibilisation de maires à l’outil Clicnat par exemple). Son propos s’achevait par un exemple de protection concrète consécutif à un comptage sur plusieurs années : le crapauduc du Bois Magneux à Cottenchy.
Rémi François et Clio Melemedjian prirent la relève avec « Paf les mammifs : mammifères et routes en Picardie. Identification de corridors et de points noirs ». Ce fut l’occasion pour eux d’insister sur l’intérêt de l’outil "Faune & Routes" pour collecter les données d’animaux morts et également de l’utilité de ce type d’observation pour la protection effective (écuroducs par exemple). L’exposé était plein d’humour et d’anecdotes en tout genre sur un sujet pourtant sérieux à la base.
Pour clore la matinée, la parole fut laissée à Théalie Dhellemmes, du Groupe Ornithologique et Naturaliste du Nord-Pas-de-Calais qui a présenté « L’Oedipode aigue-marine, un criquet bien caché ». Ce fut l’occasion de comparer l’écologie, la biologie et le statut régional de ce criquet en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais et de rappeler la spécificité des terrils et voies ferrées qui constituent des biotopes favorables à l’espèce.

Juste avant la pause déjeuner, Virginie Coffinet (chargée de mission continuités écologiques) et Patrick Thiery (président) assurèrent la remise des prix du concours photo « Je me déplace... Ils se déplacent... : la mobilité de l’Homme et de la faune sauvage » . Un article beaucoup plus complet figure en dossier central de la lettre d’information.

Le buffet, concocté par les salariés et les bénévoles de l’association (dès la veille) fut salué comme il se doit et apprécié par tous et agrémenté d’échanges conviviaux.

Vers 13h15, une bonne trentaine de participants prirent la direction du village pour deux sorties d’inventaires : une axée sur les vertébrés (Rémi François) et une autre sur les invertébrés (Thomas Hermant) au cœur de Plessis-de-Roye, histoire de prendre l’air en milieu de journée. Pas mal de données nouvelles pour cette commune ont été collectées (le cap des 50 espèces recensées sur la commune dans Clicnat a été franchi).

Le retour devant l’assemblée eut lieu vers 14h00 avec un diaporama de Simon Barbier et Xavier Lethève sur « Les Papillons de nuit du week-end naturaliste en Thiérache de juin 2014 ». Un leitmotiv régulièrement prononcé était : les papillons de nuit ne sont pas tristes, il en y a de toutes les couleurs et à la porte de chez soi... De quoi stimuler de nouveaux amateurs présents dans la salle sans doute...
Puis, un sujet ornithologique était de mise : « La migration postnuptiale des oiseaux en 2013 à Brassoir, commune de Morienval (60) ». Henry de Lestanville, bon spécialiste des oiseaux migrateurs, a pu démontrer tout l’intérêt de ce site de migration au plan régional et illustrer quelques espèces emblématiques et leurs évolutions au fil du temps.
L’exposé suivant, animé par la coordinatrice du réseau mammifères marins, Christine Martin s’intitulait « Évolution des taches et des formes dans le pelage des phoques veaux-marins ». Il mettait en avant les évolutions positives de la population des phoques en Baie de Somme du fait du programme de protection de la colonie. Puis le coeur de l’intervention portait sur l’identification personnalisée, avec une bonne fiabilité, de nombreux individus de Phoques-veau marins, d’après la répartition des taches sur le pelage.

La pause fut ensuite bienvenue et permit à tout un chacun d’échanger pendant plus de vingt minutes.

Emmanuel Vidal, membre de l’Association Des Entomologistes de Picardie et de Picardie Nature présenta ensuite « Les Bourdons en Picardie », diaporama richement illustré décrivant les espèces les plus communes par chez nous et d’autres plus spécifiques de milieux floricoles particuliers, un véritable plaidoyer pour les jardins sauvages !
Parole fut ensuite donnée à Virginie Coffinet pour « La Vipère péliade en haute vallée de la Somme », qui démontra toute l’importance des données collectées dans Clicnat à des fins d’analyse des fonctionnalités écologiques. Cette dernière s’appuie notamment sur le programme de simulation "Patate" qui permet par exemple de visualiser les potentialités de déplacement de ce reptile dans la vallée.
Pour clore les présentations, Lucie Dutour fit un focus sur « Les chauves-souris dans le bâti » et notamment sur la Sérotine commune, espèce anthropophile peu commune en Picardie. Sa présence dans les toitures et combles des maisons pose parfois des problèmes de cohabitation avec les occupants. Or des solutions simples d’aménagement sont réalisables pour faciliter cette cohabitation et préserver ces espèces protégées dont les gîtes sont trop souvent menacés.

L’ensemble de ces exposés a permis de mettre en évidence la force des réseaux naturalistes picards. Ce dynamisme a d’ailleurs surpris bon nombre de participants, tant sur le plan de la collecte des données que sur leur analyse permettant une restitution informatique auprès du plus grand nombre et une utilisation optimisée de ces dernières dans le cadre de diverses études et projets.
Cette journée a aussi permis de nombreux temps d’échanges, notamment entre chaque présentation, que le public a rendu très vivant par la pertinence des questions et débats qui se sont posés.

Tout au long de la journée, les participants ont aussi pu discuter entre eux au cours des différentes pauses et se rendre sur les différents stands proposés :

  • stand de Picardie Nature regroupant la documentation interne et les articles de la boutique mis en vente,
  • stand de Françoise Picavet où l’on pouvait admirer de magnifiques œuvres naturalistes (modelages, dessins, etc.), crânes et bois de mammifères,
  • stand de la librairie associative Graines de mots pour consulter les ouvrages exposés,
  • stand de nos homologues du Groupe Ornithologique et Naturaliste du Nord-Pas-de-Calais, association avec laquelle les liens se font de plus en plus forts au fil du temps et des diverses rencontres.

À la fin de cette journée riche en enseignements, un pot de l’amitié fut offert à l’ensemble des participants qui ont une nouvelle fois pu discuter de divers sujets traités dans la journée et de leurs différents centres d’intérêts.

Nous remercions encore une fois toutes les personnes qui ont assisté à cette conférence, dont les partenaires présents, ainsi que tous les bénévoles qui ont aidé à la bonne organisation de cette journée !

Nous vous attendons nombreux pour la prochaine édition avec toujours plus de sujets tous aussi intéressants les uns que les autres !


Partager : http://l.picnat.fr/gme

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50