Succès de la manifestation à Lihons samedi 17 janvier contre le projet d’extension du centre d’enfouissement de déchets

Publié le 30 janvier 2015 par Jean-Paul LESCOUTRE, Patrick Thiery

Environ 350 personnes se sont retrouvées derrière la bannière de l’APES, Association Pour l’Environnement et la Santé, créée il y a quelques mois et adhérente de PICARDIE NATURE.

Il s’agissait principalement d’habitants de la commune et des villages environnants dont la qualité de vie est altérée par des mauvaises odeurs provenant du cendre d’enfouissement de déchets géré par la société Gurdebeke. C’est à l’occasion de l’enquête publique pour le projet d’extension que l’APES s’est créée, estimant à juste titre que la question des biogaz doit être traitée avant de penser à accueillir encore plus de déchets à quelques centaines de mètres des premières maisons de Lihons.


Nicole Gastel, présidente de l’association QUALIT’AISNE, également adhérente de PICARDIE NATURE avait répondu à l’appel lancé par notre association pour soutenir l’action de l’association locale. Elle connaît très bien ces questions de biogaz, notamment les émissions d’hydrogène sulfuré. Son association se mobilise depuis de nombreuses années contre le centre d’enfouissement d’Alemant, connu malheureusement pour ses dégagements d’odeurs pestilentielles.

Daniel Roguet, président de la chambre d’agriculture de la Somme était venu apporter son soutien aux agriculteurs gênés par la dissémination de plastiques dans les cultures autour du centre.

Les organisateurs nous ont amené à la sortie de la commune, à proximité du centre pour que chacun puisse se rendre compte des désagréments provoqués par les émanations d’hydrogène sulfurés. Alors que les effluves envahissaient nos narines, ils nous ont fait part de l’absence total de soutien du maire de Lihons et de tout son conseil municipal

La manifestation s’est achevée par une prise de parole de Bruno Lepers, président de l’APES, de moi-même, rappelant que Jean-Paul Lescoutre, notre vice président était intervenu en commission de surveillance du site pour demander que des mesures soient prises avant toute extension*. Nicole Gastel faisait ensuite le parallèle avec ce que vivent les riverains du centre d’enfouissement d’Aleman et expliquait en quelques mots que la question des biogaz ne se réglera pas par l’installation de puits de captage sur le site mais surtout par un engagement des élus à mettre les moyens pour améliorer le tri sélectif, notamment les fermentescibles.

* A la suite de son interventionen fin d’année 2014, les services de l’Etat ont rédigé un projet d’arrêté préfectoral de mise en demeure de la société Gurdebeke pour qu’elle installe 6 puits de captage supplémentaires et effectue des mesures régulières des biogaz.

Intervention de Jean-Paul LESCOUTRE lors du CODERST du 20 janvier 2015 :

"J’ai rappelé ma présence sur la manifestation importante, 350 personnes, avoir constaté la réalité des odeurs insoutenables et l’exaspération de la population, qui va s’intensifiant depuis quelques jours en raison des conditions météo actuelles qui amplifient le phénomène olfactif... et au terme de mon exposé, sollicité que soit raccourci le délai de mise en place.

Après délibération et mise en présence avec Mr GURDEBEKE que j’interpellais sur ces sujets en lui disant que l’exaspération de la population était légitime, qu’il convenait de montrer des signes forts de mise en place du dispositif, des camions, des tuyaux, une activité vraie et active ..... il s’avère que le projet d’Arrêté sera modifié, le délai est rapporté à 45 jours et une présence sur le terrain des responsables associatifs, Maires de secteur et membres de la CSS pour informer et communiquer lors du départ de travaux fortement conseillée."


Partager : http://l.picnat.fr/gmb

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50