Le fondateur de notre association nous a quitté

Publié le 23 octobre 2018 par Marie-Christine Dely

Noel RANSON était, pour la bande de jeunes que nous étions, un personnage passionné d’ornithologie et toujours prêts à nous apprendre à voir et entendre la nature avec beaucoup d’empathie.

Avant 1970 les ornithologues participaient à des enquêtes animées par une association nationale, la Ligue de Protection des Oiseaux et une institution, le Muséum National d’Histoire Naturelle. En marge des évènements sociaux de 1968, des associations de protection de la nature d’un genre nouveau émergent, à l’image de la fédération française des sociétés de protection de la nature (FFSPN) créée en 1969, devenue depuis France Nature Environnement. 1970 est décrétée année européenne pour la conservation de la nature et Jean Dorst, directeur du Muséum publie « avant que nature ne meure ».
Le temps était venu de créer en Picardie une association d’étude et de protection de la nature et soutenir la FFSPN.

Noël RANSON et quelques un de ses amis ornithologues ont donc rédigé et déposé en préfecture des statuts en mars 1970. Le Groupe d’Etudes et de Protection des Oiseaux en Picardie était né. Il en devenait le président pendant plus de dix ans.

Les actions du GEPOP consistaient à améliorer la connaissance sur les oiseaux en mobilisant surtout des jeunes autour d’une centrale ornithologique, à mener des actions de protection d’espaces menacés notamment sur la côte picarde et à sensibiliser la population.
L’action phare était une exposition annuelle sur une thématique régionale qui se tenait dans une grande salle du Musée de Picardie à Amiens pendant un mois. Toutes les écoles de la ville et des environs y venaient. Noel est le conseil d’administration déterminait le thème : les rapaces, le marais picard, l’oiseau dans la ville, le littoral picard. Tous les adhérents étaient mis à contribution pour fabriquer des panneaux, des maquettes, rédiger des textes. Ses deux fils Rémi et François étaient de bons dessinateurs et à main levée, avec un livre d’identification d’oiseaux en main, faisaient apparaître un Butor, un Tadorne de Belon.

En 1975, le GEPOP présentait au Musée de Picardie sa 6ème exposition. Noël RANSON, président, inaugurait cette exposition ainsi :
« Après la présentation du marais, paysage caractéristique de notre province, avec sa vie secrète sous une végétation foisonnante, il nous a paru judicieux d’étudier le littoral, autre milieu picard, à la fois fréquenté et ignoré, aimé et menacé, encore sauvage et déjà fragile. Il fallait en montrer l’originalité et l’unité profondes. Pour nous, le littoral n’est pas seulement la plage, les baignades, les jeux des enfants ; c’est un ensemble riche et varié où plantes et animaux paraissent, plus manifestement qu’ailleurs, dépendant du biotope. C’est un excellent exemple écologique : tout s’y tient, tout dépend du reste et agit sur lui, et, dans ce filet, la rupture d’une maille risque d’emporter tout l’ouvrage.
Cette exposition répond à notre objet premier : une meilleure connaissance pour un plus grand respect des lois de la nature, une juste information pour un jugement plus sain, une formation qui permette l’action … »
Le guide de cette exposition commençait par une lettre que nous avait adressé M. Robert MALLET, Chancelier des Universités de Paris, poète et écrivain picard, grand défenseur du littoral picard et qui a toujours été à nos côtés pour nous soutenir dans nos actions. De grands moments pour l’association et un Noel RANSON enthousiaste et ému à chaque inauguration.

Bulletin du GEPOP 1975
PDF - 1.7 Mo

Le 10 juillet 1976 la loi sur la protection de la nature est promulguée puis les décrets sur l’agrément des associations, les espèces protégées. Le GEPOP fait évoluer ses statuts et diversifie ses actions

En 1980, Dans son rapport moral Noël RANSON rappelle les 10 ans d’existence du G.E.P.0.P. au cours desquels on a pu voir dit-il "une évolution de notre action et de ses objectifs, une maturation dans notre
approche des problèmes s et pourtant une fidélité totale à nos origines", car en effet, conclut-il "cette fidélité qui nous lie à l’0iseau reste au cœur de notre action : il reste notre objet d’étude préféré, notre indicateur biologique ; par chance en effet, l’oiseau est un des meilleurs moyens de juger de la santé d’un milieu : la diversité et la qualité d’une avifaune sont garants de la richesse du biotope".

Pendant ces dix années de présidence, Noël RANSON, par son enthousiasme, sa très grande culture, sa connaissance des milieux naturels de la région, avait su s’entourer d’administrateurs motivés pour œuvrer à l’éducation populaire et faire émerger un droit de l’environnement. Ces deux approches demeurent encore, comme à l’origine, inscrites dans nos statuts.
Le conseil d’administration de PICARDIE NATURE adresse à son épouse et ses quatre enfants ses plus sincères condoléances.
Patrick THIERY
Président


Partager : http://l.picnat.fr/nyu

Documents

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50