Agriculture

Avis sur les Biocarburants

Publié le 24 octobre 2006 par Patrick Thiery

A priori une association de protection de l’environnement comme Picardie Nature devrait être favorable au principe des biocarburants, car ils sont renouvelables et permettent de remplacer le pétrole - polluant et non renouvelable - dans les transports.

Cependant les aspirations de notre association tendent plutôt vers une utilisation rationnelle des modes de transports et préfère soutenir les moyens de transports alternatifs et doux (transport en commun, rail, vélo...) ou moins consommateurs d’énergie en matière de transport de marchandise.
Il nous semble que la réflexion doit être portée en amont du problème du carburant et réside essentiellement sur nos modes de déplacements.

Mais pour ce qui concerne les biocarburants, il reste des questionnements sur leur bilan énergétique et leurs impacts sur l’environnement.

Pour nous les BIO-carburant doivent contribuer à
- réduire l’effet de serre
- réduire les effets des conditions d’extraction de ces carburants sur l’environnement
- être économes en énergie fossile (non renouvellable)

Les biocarburants tels qu’ils sont engagés aujourd’hui en France répondent ils à ces critères ?
Sont ils vraiment "bio" ? Si dans leur utilisation ils sont une alternative au pétrole, leur mode de production est il "bio" ?

Les éléments dont nous disposons actuellement pour la France nous inquiétent : aucune garantie sur l’utilisation de pesticides ou d’OGM, par exemple, ne semble avoir été prévu, contrairement aux productions destinées à l’alimentation.
Rappelons qu’en France 30% des nappes souterraines analysées sont considerées comme des eaux de mauvaise qualité à cause des traitements chimiques.

Pour reprendre les propositions du Bureau Européen de l’Environnement, pour un développement acceptable des biocarburants, il faudrait :

- Promouvoir la fabrication de biocarburants à partir des déchets agricoles et biodégradables,

- Favoriser l’auto-production ou la production de proximité afin d’avoir un écobilan plus positif,

- Appliquer des méthodes de culture écologiquement acceptables, c’est à dire qu’elle ne mobilise pas des terres (en jachère ou déjà cultivées) avec des méthodes intensives et polluantes (utilisation limitée d’intrants qui ne doivent pas être supérieurs à ceux utilisés pour la culture des produits alimentaires, interdiction des OGM…),

- Favoriser la diversité des cultures,

- Dégager un consensus sur les bilans énergétiques et environnementaux des biocarburants.

Les biocarburants sont une solution immédiate et temporaire qui ne doivent pas créer de problème supplémentaire et durable pour demain.


Partager : http://l.picnat.fr/MTM5MTAw

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50