Agriculture

Tous à la manifestation à Paris le 3 mars contre le projet 1000 vaches

Publié le 7 février 2013

Tous à la manifestation à Paris le 3 mars contre le projet 1000 vaches

Non à l’élevage industriel, hors sol d’animaux ! Non aux vaches produites par un industriel du BTP !

Nous considérons que l’autorisation préfectorale délivrée à la SCEA « de la côte de la justice » ne change rien puisqu’elle permettra à terme une extension à 1750 bêtes.

Notre expérience nous incite à penser que les contrôles strict annoncés par l’Etat pour limiter l’installation à 500 bêtes ne constituent aucune garantie de non extension.
Nous en avons fait le triste constat avec l’association « protégeons l’environnement en Haute Somme » dans le dossier du centre d’enfouissement de déchets de Nurlu géré par la COVED. Chaque année l’industriel dépasse les tonnages autorisés par l’administration, en particulier ceux en provenance des départements voisins. Chaque année l’Administration rédige des mises en demeure de régulariser ...

Il faut bien avoir à l’esprit que ce projet « 1000 vaches », porté par un entrepreneur du BTP, M. Ramery, constitue un concept inédit en France, l’enjeu est donc national. Il s’agit d’un projet industriel et non agricole qui s’appuie sur la combinaison d’un élevage intensif hors sol, de vaches laitières avec une unité de production d’électricité à partir d’un méthaniseur de grande dimension. Nous avons pris connaissance de l’arrêté préfectoral, les capacités de traitement de l’unité de méthanisation demeurent identiques au projet initial.

Ce projet n’est pas d’intérêt général et n’est pas cohérent avec les orientations de la politique agricole commune qui prévoient un soutien aux petites exploitations d’élevage.

Nous estimons que ce projet industriel détourne l’esprit de la loi sur le développement des méthaniseurs dans les exploitations agricoles, qu’il profite des dispositions financières de rachat de l’électricité , qu’il ne respecte pas les recommandations d’ordre sanitaire sur les élevages et qu’il ne respecte pas les dispositions du plan départemental de gestion des déchets ménagers de la Somme.

Ce projet et tous ceux à venir de même conception auront un impact négatif sur les pratiques agricoles et le maintien de pâtures et prairies permanentes ainsi que sur les exploitations de polyculture-élevage.

En ce qui concerne l’unité de méthanisation, nous estimons que son fonctionnement comporte des risques pour la santé et la sécurité de la population riveraine, car il est implanté en zone agricole, à 600 mètres des habitations.

On peut s’étonner qu’un entrepreneur investisse dans l’élevage laitier au regard des grandes difficultés que rencontre cette filière. Nous pensons que l’élevage est un prétexte pour construire une centrale électrique s’appuyant sur la méthanisation. Il n’a pas été possible, pendant l’enquête publique, d’obtenir d’informations concernant la garantie d’achat de l’électricité alors que le décret du 2 mars 2011 stipule l’obligation d’exigences techniques et financières pour pouvoir bénéficier de cette dernière. Il est donc fort probable que ce projet fasse appel à la garantie d’achat de l’électricité sinon l’équilibre financier ne saurait être atteint.
Le promoteur du projet s’est arrogé le droit de dissimuler ces informations essentielles à nos yeux.

Nous appelons donc à rejoindre la manifestation organisée par l’association NOVISSEN le dimanche 3 mars à Paris.

Le communiqué de presse :
PDF - 54 ko

L’appel à manifester :
PDF - 200.7 ko
Appel à manifester 3 mars 2013

Pour les modalités pratiques : Transport en cars prévu à partir de Drucat (Salle Polyvalente 8h15) – Abbeville (Théâtre 8h45) – Amiens (Place du Cirque 9h30). Inscrivez-vous pour le car, par téléphone : 03.22.31.86.59 ou par mail : novissen@free.fr.

Participation libre aux frais de transport, collecte dans les cars.


Partager : http://l.picnat.fr/OTQwMjAw

Documents

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50