Protection des milieux naturels

Consultation publique sur le projet de Réserve Naturelle Régionale du "Bois des Agneux" à Rue (80).

Publié le 24 décembre 2014

Les enjeux faune-flore-habitats sont très élevés sur cette zone humide ainsi que ceux liés au paysage et à la qualité de l’eau. Le site constitue l’une des dernières zones humides avec des eaux de très bonne qualité en Plaine Maritime picarde.

Cet ensemble de 25 ha de bois et prairies acides, de mares et de bocage présente clairement une très forte valeur patrimoniale.

Ce projet de RNR sur des bois sableux, mares tourbeuses et prairies du futur Parc Naturel Régional (PNR) de Picardie maritime constitue à nos yeux un très beau projet. Il est en parfaite adéquation avec objectifs de protection du patrimoine naturel de notre structure.

Messieurs DARAS, propriétaires privés et éleveurs, gèrent ce site en conjuguant activités cynégétiques, halieutiques et enjeux flore-habitats-faune. Ce fait, exceptionnel dans notre région, montre les synergies possibles entre agriculture, préservation de la qualité de l’eau, gestion cynégétique et biodiversité en Picardie.

Ce projet de classement en RNR est important pour les enjeux suivants :

- la préservation durable de la biodiversité :

La richesse faunistique et floristique du site du Bois des Agneux est le fruit de plusieurs décennies ou siècles d’activités (élevage, sylviculture, chasse et pêche..) adaptées aux équilibres du milieu naturel. Le Projet de RNR comprend notamment la restauration d’un pâturage extensif et nous l’approuvons pleinement.

Nous déplorons d’ailleurs que la Picardie reste toujours la région la plus pauvre de France en aires légalement protégées avec seulement 0,04% de son territoire concerné par un statut de protection réglementaire (RNN, RNR, RBI, RBD, APPB) ! Nous sommes loin de contribuer à l’objectif de 2% du territoire national couvert par une aire protégée (article 23 de la loi Grenelle I du 3 août 2009).

La commune de Rue présente ainsi, avec l’Arrêté préfectoral de protection de biotope (APPB) sur le marais communal de Larronville un micro-réseau de sites règlementairement protégés, et gérés par le SMBSGLP, qui constitue, malgré les surfaces limitées, un ensemble écologique tout à fait remarquable.


- la protection des Zones Humides et de la ressource en eau :

Les milieux humides ici proposés au classement en RNR présentent de grandes qualités écologiques et chimiques. Le maintien des prairies et du système boisé a permis d’éviter l’eutrophisation de ces milieux aquatiques.

Dans un contexte où la qualité des eaux superficielle de la Somme occidentale se dégrade avec une observation de pesticides dans les eaux souterraines en 2010 (nombreuses stations en qualité médiocre dans ce secteur) et une augmentation des nitrates dans les eaux superficielle entre 2005 et 2010, il devient indispensable de protéger les ressources en eau de la Picardie en soutenant une agriculture herbagère et des boisements naturels adaptés.


- la transition écologique de l’agriculture picarde :

Ce projet, voulu par les propriétaires et exploitants agricoles, est courageux. D’autant que cette famille d’éleveurs favorise déjà, par la mise au parc de leurs animaux, la préservation de l’APPB du marais de Larronville tout proche. Cette cohérence agro-écologique possède une valeur démonstrative potentielle élevée.

Cependant cette RNR ne pourra être viable à long terme que si la filière d’élevage est garantie en Plaine Maritime Picarde. Cette garantie passe impérativement par le maintien des structures permettant à la filière élevage viande de vivre : les collectivités se doivent de contribuer en parallèle au maintien des centres de collectes, de transformations et de distribution de viandes, mais également des abattoirs de proximité, en particulier celui de Crécy-en-Ponthieu.

Les enjeux de ce projet de Réserve Naturelle Régionale vont donc bien au-delà de la "simple" conservation de la biodiversité picarde. Ce projet s’inscrit véritablement dans une logique de transition écologique de la profession agricole, véritable garante de la préservation non seulement de la biodiversité, mais aussi de nos paysages, de nos populations actives d’éleveurs, de nos sols et de nos ressources en eau.

Nous félicitons le Conseil Régional d’avoir monté ce projet, en synergie avec les propriétaires-éleveurs, le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard, et le Conservatoire Botanique National de Bailleul.

Picardie Nature émet donc un avis très favorable à ce projet.

Il y a encore beaucoup à faire pour que le tout petit réseau de RNR qui s’esquisse lentement (trop lentement) en Picardie puisse devenir un véritable moteur de développements des territoires ruraux.

Dans cette logique, nous tenons à votre disposition les données naturalistes précises qui sont disponibles dans notre base de données ClicNat. Nous pouvons en effet proposer à vos services un réseau de sites picards dont nous avons identifié et hiérarchisé les enjeux faunistiques les plus élevés, en vue de leur classement en RNR.


Partager : http://l.picnat.fr/ggr

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50