Forêt

Plan pluriannuel régional de développement forestier (PPRDF) : mais où est passée la biodiversité ?

Publié le 7 janvier 2013 par Yves

Nous déplorons que ce projet de PPRDF ne soit essentiellement qu’une approche économique, l’approche multifonctionnelle apparaît tout simplement ignorée. Il est pour nous essentiel de préciser que la forêt est un écosystème complexe, recélant une biodiversité souvent de très haut niveau, beaucoup plus riche que les écosystèmes cultivés qui dominent dans notre région. Ces particularités font de la forêt un outil précieux face aux défis que doit relever l’humanité contre la lutte contre les gaz à effet de serre, l’érosion de la biodiversité et le réchauffement climatique.

Il est fortement regrettable que la thématique des continuités écologiques ne soit pas abordée. Pire, le terme "Trame Verte et Bleue" ne figure que dans les freins règlementaires, de même que tous les outils règlementaires de protection de la biodiversité, preuve que la préservation de la biodiversité n’est pas prise en compte dans ce projet puisqu’aucune des fiches actions proposées ne concerne la biodiversité.

Nous approuvons cependant la volonté de préserver et développer une filière locale du bois. La Picardie a le potentiel pour le développement d’une véritable filière de transformation du bois, avec un marché local potentiel non négligeable. Cette démarche correspond à nos attentes en termes d’économie d’énergie mais aussi de lutte contre le réchauffement climatique. Nous soutenons le redéploiement de filières bois locales en Picardie afin d’éviter que les meilleurs grumes partent à l’étranger, en particulier en Chine, ce qui est à la fois désastreux pour la valeur ajoutée locale et pour le bilan carbone.

Étant donné que la forêt picarde possède une biodiversité des plus remarquables, avec notamment le massif de Compiègne-Laigue-Ourscamps, nous demandons qu’il y ait une intensification de la protection des sites à haute valeur biologique. La Picardie est lanterne rouge en France dans ce domaine.

Aussi il nous semble des plus importants que l’État face preuve d’exemplarité et de volontarisme dans la mise en œuvre des politiques publiques de protection de la biodiversité forestière. Nous réitérons notre demande de conservation de 20 % des surfaces forestières du massif de Compiègne-Laigue-Ourscamps, plus vaste massif forestier et plus grande zone Natura 2000 de Picardie, en particulier pour les vieux bois / gros bois (peuplement de plus de 150 - 200 ans), et 10% sur le reste des massifs forestiers. Il y a donc là une réelle possibilité de dynamiser la politique de Stratégie de Création des Aires Protégées (SCAP) par la création de nouvelles aires protégées (Réserve Biologique Dirigée, Réserve Biologique Intégrale, Réserve Naturelle Nationale, Réserve Naturelle Régionale...).

Il nous semble des plus importants que tous les plans et schémas régionaux en cours de création (Plan Régional Agriculture Durable, Stratégie de Création des Aires Protégées, Schéma Régional de Cohérence Écologique) se fassent avec le même désir de préservation de notre patrimoine naturel régional.

L’avis de Picardie Nature est téléchargeable ci-dessous :

PDF - 60 ko

Le projet de PPRDF :

PDF - 1.3 Mo
Projet PPRDF

Partager : http://l.picnat.fr/NzM5

Documents

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50