Oléron

Oléron

Espèce :
Phoque veau-marin

Sexe :
Mâle

Naissance :
environ 4 juillet 2012

Echouage :
9 juillet 2012
dans le chenal près Cap Hornu

Motif d’échouages :
Jeune séparé prématurément de sa mère

Poids à l’arrivée :
12 kg

Tous les phoques du centre de soins se portent bien. Nous les avons pesé ce mercredi, Oléron présente un poids de 34 kg.
Ils ont bien profité des bassins extérieurs pour se muscler et se constituer une bonne couche de graisse. A présent, ils sont prêts à retrouver leur milieu naturel.
Tous les phoques seront revus par le vétérinaire dimanche matin avant d’être mis en caisse et transportés à la pointe du Hourdel.

Oléron va bien. Il a pris quasiment 3kg cette semaine et pèse actuellement 32kg.
Cette semaine, tous les phoques actuellement en soins au centre, ont été équipés d’une plaque colorée, collée sur les poils, sur l’arrière de la tête. Celle d’Oléron est bleue et blanche. Ces plaques permettront une reconnaissance visuelle des phoques lorsqu’ils seront en milieu naturel. Ils seront alors facilement identifiables lorsqu’ils seront observés en train de nager ou de se reposer au sein de la colonie sur les bancs de sable émergés à marée basse. Les plaques étant collées sur le poil, elles tomberont à la prochaine mue, soit en début d’été 2013. 

Oléron se porte bien et pèse aujourd’hui 29,1kg.
Il apprécie la compagnie de ses congénères avec qui il joue beaucoup, occasionnant des vagues dans le bassin.

Oléron est en forme et il affiche cette semaine un poids de 26,8 kg.
Il s’est bien intégré parmi ses congénères dans le grand bassin extérieur, et profite de son nouvel espace pour nager comme il le souhaite.
Les phoques du centre de sauvegarde sont en pleine croissance, ils sont nourris de harengs entiers et en consomment en moyenne 2,5 kg par jour.

Oléron est en bonne santé et pèse actuellement 25,6 kg.
Il a quitté sa quarantaine mardi, pour gagner le grand bassin extérieur avec Ilette, Tatihou, Bono, Makatéa, Triagoz, Gargalo et Taveeg.
A présent, les dix jeunes phoques du centre de soins sont en bassins extérieurs.
Piana et Tibidy se partage le petit bassin extérieur.
Les phoques suivent tous plus ou moins le même rythme, qui consiste à se nourrir, alterner des moments de nage, de jeux et de repos. Ils profitent du bassin le matin, et ils s’installent sur le reposoir au soleil l’après-midi et une partie de la nuit.

Oléron mange seul depuis lundi et pèse à présent près de 23kg.
Il devrait rejoindre le bassin extérieur en début de semaine prochaine. Il aura ainsi plus d’espace pour nager et se muscler.

Lors de la visite vétérinaire hebdomadaire de ce jour, Oléron a été équipé d’une bague à la nageoire postérieure gauche. Cette bague numérotée permettra de l’identifier lorsqu’il sera en bassin extérieur au centre de soins, mais elle pourra aussi permettre de le reconnaître en milieu naturel.

Oléron n’est actuellement pas autonome pour se nourrir. Pour l’inciter à manger seul, nous lui donnons un repas par jour à la main et, nous le réhydratons deux fois par jour. Le reste du temps nous le laissons seul avec des poissons dans son petit bassin de quarantaine. Pour cela nous avons du le séparer de Piana. Aujourd’hui il a mangé un poisson de lui même.
De ce fait, Oléron n’a pas pris de poids cette semaine.

Oléron se porte bien et pèse maintenant 19,2 kg.

Il est toujours en quarantaine et nourri, 4 fois par jour, de poissons entiers que les soigneurs lui donnent à la main. Régulièrement nous le laissons seul avec des poissons, dans son petit bassin de quarantaine, pour l’inciter à se nourrir seul. Oléron aime beaucoup être dans l’eau, il joue alors avec ses poissons. Il passe beaucoup de temps à les mâchouiller, mais ne les mange pas encore !

Oléron se porte bien, il pèse maintenant 16,8 kg. Il partage toujours sa quarantaine avec Piana.
Oléron ne se nourrit pas encore seul, il attrape les poissons que les soigneurs lui donnent à la main à chaque repas. Plusieurs fois par jour, nous le laissons seul dans son petit bassin avec quelques poissons à disposition pour l’inciter à se nourrir seul. Le reste du temps, les deux phoques jouent dans l’eau ou profitent de leur reposoir.

Oléron et Piana partagent la même quarantaine. Ils ont accès à leur petit bassin où ils passent une grande partie de la journée à jouer. Ils passent la nuit sur leur reposoir sous une lampe infra-rouge.
Oléron se porte bien et est nourri, depuis deux jours, à la main, 4 fois par jour. Pour le stimuler à se nourrir seul nous lui laissons des poissons à disposition dans son bassin, qu’il mâchouille mais ne mange pas encore ! ll pèse aujourd’hui 15 kg.

Oléron se porte bien.
Il est nourri 4 fois par jour. Il passe progressivement des bouillies de harengs aux poissons entiers. Chaque jour, nous le laissons seul, quelques heures, dans son petit bassin de quarantaine, avec des poissons, pour l’inciter à se nourrir seul. Il a été pesé aujourd’hui, il fait 13 kg.
Il partage sa quarantaine avec Piana, avec qui il s’amuse bien !

Oléron pèse maintenant 13 kg, il est nourri de bouillies de poissons 4 fois par jour. Il se porte bien et partage sa quarantaine avec Piana.

Oléron doit son nom à l’île située dans l’océan Atlantique, au large des côtes de la Charente-Maritime. C’est la plus grande des îles françaises métropolitaines après la Corse, avec une superficie de 174 km² et plus de 21 000 habitants permanents.
Depuis le 19 mars 1966, l’île est reliée au continent par un pont routier, long de 3 021 m (le troisième plus long pont de France après celui de l’île de Ré — et de saint Nazaire) qui est le plus vieux pont de France à relier une île au continent.
Elle est surnommée Oléron « la lumineuse » en raison de son fort taux d’ensoleillement tout au long de l’année.

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50