Tana

Tana

Tana est une jeune femelle de Phoque veau-marin qui nous a été signalée échouée le 26 août sur la commune de Le Hourdel. Découverte par des promeneurs, Tana a été récupérée et emmenée au centre de sauvegarde de la faune sauvage de Picardie Nature. Maigre et déshydratée, elle ne pèse que 10,3 kg. Elle présente une infection buccale qui l’empêche actuellement de s’alimenter seule.

Tana pèse dorénavant 31,5 kg et est maintenant prête à retrouver son milieu naturel.
Elle a donc été placée dans une caisse et a été transportée jusqu’à la plage du Hourdel le dimanche 26 octobre. C’est en compagnie de Mississippi, Garonne, Nil, Authie et Léna qu’elle a retrouvé la baie de Somme devant plusieurs centaines de personnes, lors d’un relâcher publique.

La première semaine de Tana en grand bassin lui a été bénéfique et elle affichait un poids de 27,6 kilos hier. Tana a très bon appétit, elle est toujours la première à venir manger.
Elle a profité du grand bassin pour nager à toute vitesse percutant parfois ses congénères.
Nous avons profité de la visite vétérinaire d’hier après-midi, pour coller une plaque de couleur orange et avec une croix blanche au sommet du crâne de Tana. Celle-ci nous permettra de la reconnaître dans son milieu naturel. Cette marque tombera à la prochaine mue, soit en début d’été 2015.
Il s’agit d’une marque visuelle et non d’une balise, aussi, nous sollicitons toutes les personnes à nous transmettre leurs observations d’un phoque portant une plaque.

Tana se porte très bien.
Elle atteint maintenant un poids de 23,7 kilos, soit 3 kilos de plus que la semaine précédente.
Sa sortie en petit bassin ayant été très bénéfique, elle a pu être transférée hier vers le grand bassin.
Tana y retrouve donc son compagnon de petit bassin : "Authie" et elle a fait la connaissance de 6 autres congénères.

Tana est en grande forme, elle a pris 3,7 kilos cette semaine et atteint maintenant un poids de 20,7 kilos. L’épaisse couche de graisse que Tana s’est constituée ces dernières semaines lui ont permis de rejoindre le petit bassin extérieur hier après-midi.
Elle bénéficie maintenant d’un espace plus grand qu’elle partage avec Authie.

Cette semaine, Tana a pris 2,5 kilos et atteint maintenant un poids de 17 kilos.
Grâce à son bon appétit, Tana a maintenant une couche de graisse assez épaisse pour avoir accès à son petit bassin de quarantaine 24h/24. Elle passe beaucoup de temps dans l’eau mais dès que le soleil perce les nuages, Tana remonte sur le plateau afin de profiter au maximum des bienfaits de ses rayons. Tana passera prochainement en petit bassin extérieur accompagnée d’Authie.

Tana est en pleine forme et pèse maintenant 14,5 kilos. Depuis lundi, Tana sait se nourrir seule. Les soigneurs lui laissaient régulièrement un poisson dans son petit bassin de quarantaine pour la stimuler à se nourrir seule. Dorénavant, Tana n’a plus besoin de l’aide des soigneurs pour avaler ses poissons et mange toujours sa ration en quelques minutes. Elle a accès librement à son petit bassin de quarantaine 9 heures par jour. Cependant, Tana passe la nuit au chaud sous une lampe infrarouge, ce qui lui permet de ne pas gaspiller d’énergie.

Tana a pris du poids cette semaine et pèse maintenant 11,5 kilos. Elle a encore besoin de l’aide des soigneurs pour manger.
Tana est nourrie uniquement à base de harengs puisque ce poisson est très riche en protéines et en graisses. Cela permettra à Tana de reprendre des forces et d’augmenter sa couche de graisse plus rapidement. Lors de la visite vétérinaire hebdomadaire, le vétérinaire en a profité pour lui poser une bague. Tana porte dorénavant le numéro 438, au niveau de sa palmure arrière droite. Cette marque permettra son identification après sa remise en milieu naturel, et cela pendant de nombreuses années.

Tana a pris du poids cette semaine et pèse dorénavant 10,8 kilos. Elle est maintenant nourrie de poissons entiers 4 fois par jour mais ne sait pas encore les manger seule. C’est la raison pour laquelle les soigneurs les lui donnent à la main. C’est petit à petit que Tana apprendra à se nourrir seule dans l’eau de son petit bassin de quarantaine.

Tana reprend des forces petit à petit. Après chaque douche, elle profite de sa lampe infrarouge pour se réchauffer puisque sa couche de graisse est très fine. Tana suit un traitement car elle est sujette à des reflux gastriques fréquents. Elle n ’a pas encore accès à son petit bassin de quarantaine pour lui éviter une perte d’énergie inutile.

Tana a été réhydratée puis nourrie de bouillies de poissons à l’aide d’une sonde oesogastrique. Elle présente de nombreuses plaies dans la bouche, qui sont désinfectées lors de chaque repas. Pour le moment, elle présente un peu de fièvre et une grande fatigue.

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50