Volga

Volga

Volga est une jeune femelle de Phoque veau-marin prématurément séparée de sa mère. Elle s’est échouée au Cap Hornu, commune de Cayeux-sur-mer, le 3 juillet. Âgée de 2 jours, elle mesure 81 cm pour 10,5 kg.

Volga pèse dorénavant 35,5 kg et est maintenant prête à retrouver son milieu naturel.
Elle a donc été placée dans une caisse et a été transportée jusqu’à la plage du Hourdel. Son "parrain complet" lui a ouvert la porte de la caisse. Dès la porte ouverte, Volga s’est précipitée sur la plage. Elle a rejoint la mer et attendu qu’Oural se décide à la rejoindre dans l’eau. Les deux phoques sont restés un moment en bordure d’eau avant de s’éloigner chacun de leur côté.

Volga est en bonne forme et pèse dorénavant 33,2 kilos.
Cette semaine, Volga jouait avec tous les phoques du bassin, et principalement avec Danube. Elle nageait donc à toute allure d’un côté à l’autre du bassin, toujours poursuivie de très près par ses congénères.

Volga est en pleine forme. Elle atteint maintenant un poids de 31,4 kilos.
Comme la semaine précédente, Volga a passé le plus clair de son temps dans l’eau.
Préférant dormir dans l’eau, Volga adoptait la position dite de la « bouteille » : elle restait donc dans le bassin, à la verticale, le nez seul dépassant de la surface.
Cependant, elle rejoignait rapidement ses congénères de bassin lors des périodes de jeu.

Volga a passé beaucoup de temps à nager cette semaine et elle s’est encore bien musclée. Elle pèse maintenant 29,3 kilos. Tout comme Léna, elle nageait régulièrement sur la dos, la tête à l’envers.
Nous avons profité de la visite vétérinaire d’hier après-midi, pour coller une plaque de couleur jaune avec une croix noire au sommet du crâne de Volga. Celle-ci nous permettra de la reconnaître dans son milieu naturel. Cette marque tombera à la prochaine mue, soit en début d’été 2015.
Il s’agit d’une marque visuelle et non d’une balise, aussi, nous sollicitons toutes les personnes à nous transmettre leurs observations d’un phoque portant une plaque.

Volga atteint maintenant un poids de 27,1 kilos.
Le vétérinaire l’a trouvé en bonne forme. Cette semaine, Volga a passé beaucoup de temps à jouer avec Garonne. Pendant cette période de jeu, les deux phoques « marsouinaient » : c’est une expression décrivant la nage rapide en surface des phoques, telle un marsouin en mer ! Ils engendraient alors de grandes vagues dans le bassin et sautaient hors de l’eau.

Volga est toujours en forme et prend plusieurs kilos par semaine. Elle atteint maintenant un poids de 23,5 kilos.
Volga nage régulièrement sur le dos, ne laissant ainsi dépasser que son ventre et son museau hors de l’eau. Ces derniers jours, nous observions souvent Volga et Danube qui nageaient en se poursuivant dans le bassin.

Volga a la place du deuxième phoque ayant pris le plus de poids cette semaine. Elle atteint maintenant les 20,4 kilos, soit 4,6 kilos de plus que la semaine précédente. Volga profite toujours autant de son espace. Elle préfère le reposoir lorsque le soleil est au rendez-vous et se met à l’eau lorsqu’il pleut. Elle y rejoint alors ses 8 compagnons de bassin.

Volga a toujours bon appétit. Cela lui a permis de prendre un kilo cette semaine. Elle pèse maintenant 15,8 kilos. Comme Volga est en bonne santé et que sa couche de graisse est épaisse, mercredi elle a été transférée dans le plus grand bassin du centre de sauvegarde. C’est accompagnée de Maroni, qu’elle a rejoint Danube dans cet espace. Bien que les trois phoques s’entendent bien, Volga et Maroni restent très proches l’un de l’autre, et Danube reste encore un peu distant.

Volga se porte très bien et a pris plus d’un kilo cette semaine. Elle affichait un poids de 14,8 kilos sur la balance hier. Tout comme son compagnon de quarantaine Maroni, Volga est d’un caractère très doux. Après quelques heures de jeu dans l’eau, les deux phoques s’endorment dans leur petit bassin, ou sous la lampe infrarouge. Maroni et Volga ne se quittent jamais, et reproduisent l’un envers l’autre, le comportement qu’ils auraient eu avec leur mère en milieu naturel.

Volga se porte très bien. Elle pèse aujourd’hui 13,6 kilos. À force d’observer Maroni se nourrir seul, elle a fini par faire de même lundi dernier. Volga n’a donc maintenant plus besoin de l’aide des soigneurs pour attraper ses poissons. À ce jour, tous les phoques du centre de sauvegarde savent se nourrir seul, ce qui est une belle étape au cours de leur réhabilitation.

Volga a pris du poids cette semaine. Aujourd’hui, lors de la visite vétérinaire, elle affichait 13,1 kilos sur la balance. Il est important de suivre l’évolution de la courbe de poids des phoques en centre de sauvegarde pour surveiller leur bonne évolution. Quand Volga saura se nourrir seule et qu’elle aura atteint un poids adéquat, elle pourra rejoindre le grand bassin extérieur du centre de sauvegarde.

Tout comme Maroni, Volga passe plus de 7 heures par jour dans le bassin de quarantaine. Elle est toujours nourrie à la main par les soigneurs. Un poisson est laissé dans son bassin, après chaque repas, afin de la stimuler à se nourrir seule. Volga passe beaucoup de temps à jouer avec Maroni. Le soir venu, les deux phoques s’endorment l’un contre l’autre, sous une lampe infrarouge.

Volga se porte bien. Elle a toujours de belles lunettes autour des yeux, qui sont un signe de bonne hydratation chez les phoques. Elle est maintenant nourrie de poissons entiers uniquement, que les soigneurs lui donnent à la main dans l’eau. L’après-midi, elle passe de longues heures à jouer dans son petit bassin de quarantaine avec Maroni.

Volga a pris 1,5 kilos cette semaine. Elle était nourrie de bouillies de poissons, quatre fois par jour. Elle a perdu son cordon ombilical. Elle porte désormais une bague numérotée 434 à l’une des nageoires postérieures. Cette bague pourra être utilisée comme critère d’identification en milieu naturel.

Maroni et Volga partagent la même quarantaine. Ils s’entendent bien et sont plutôt câlins l’un envers l’autre afin de compenser l’absence maternelle. Tous deux sont nourris de bouillies de poissons 5 fois par jour à l’aide d’une sonde.

Volga vient d’arriver, elle a encore un cordon ombilical assez long que nous nettoyons régulièrement. Elle est réhydratée, à l’aide d’une sonde oesogastrique, toutes les 4 heures. Elle aura sa première bouillie de poissons à 6h30 ce vendredi matin.

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50