Jardinage agroécologique

Visite du Centre Régional de Ressources Génétiques

Publié le 11 juin 2015 par Catherine Lawnizack

En mai, le réseau agroéco a été invité par le Centre Régional de Ressources Génétiques (CRRG) du Nord-Pas-de-Calais pour une visite bien particulière…

René Stiévenard, le directeur du Centre Régional de Ressources Génétiques, et Richard Boucherie, en charge du patrimoine légumier régional, nous ont accueillis à Villeneuve d’Ascq. M. Stiévenard nous a exposé l’historique du Centre, notamment le travail d’enquêteur mené afin de recueillir des « greffons » (morceau de branche qui sera greffé sur un porte-greffe) dans les vergers de la Région Nord-Pas-de-Calais afin de sauvegarder les variétés.

Il existe d’autres centres de ressources génétiques en France : institutions publiques ou associations. Beaucoup sont spécialisés sur une famille de plantes. Les CRG publics régionaux : Villeneuve d’Ascq, en Île de France, dans la Région Centre, CRG national Clermont Ferrand (spécialisé dans les céréales) et Ploudaniel (choux et colza).

Les missions du CRRG sont de retrouver, étudier, conserver et remettre en circulation les variétés légumières, fruitières et races animales régionales.

Retrouver
Cela commence par un important travail bibliographique suivi d’un travail de prospection sur le terrain pour retrouver des personnes en possession de variétés anciennes. Suit la vérification des variétés récupérées : mise en culture pour vérifier que le nom et la variété correspondent bien.

Étudier
Description des variétés et évaluation agronomiques (résistances aux maladies, précocité…).

Conserver
Grosse responsabilité.
Les graines sont d’abord dessiquées* (partenariat avec le Conservatoire National Botanique de Bailleul qui le fait), puis une partie est conservée dans un réfrigérateur, une autre en congélateur. Un essai de germination est fait avant la congélation pour vérifier la validité du lot, puis tous les 3 à 4 ans.
Mise en culture de portes-graines. Ils doivent veiller à ce qu’il n’y ait pas d’hybridation entre les variétés, et les espèces. Par exemple, chicorées, carottes, choux s’hybrident très facilement.
La conservation d’un fruitier passe par un greffage – un clône – car le noyau ou pépin entrainera par définition une nouvelle variété.

* Méthode pour dessiquer : le but est d’enlever un maximum d’eau de la graine car la conservation de la graine répond au principe suivant : moins la graine comporte d’eau, plus elle se conservera dans le temps (congélateur ou réfrigérateur).
Dans une boite hermétique, cube de 50 cm de côté par exemple, placer les graines récoltées « sèches » avec du « silicagel » (substance absorbant l’humidité) pendant 6 semaines minimum. Le top : ne pas mélanger les graines.
Idéalement, destiner un congélateur ou réfrigérateur spécifique. Par défaut, placer ces graines dans une boite hermétique.

Remettre en circulation
Distribution aux habitants par l’intermédiaire de 2 opérations annuelles :
- « Plantons le décor » http://www.plantonsledecor.fr/
Commande en ligne des 100 meilleures variétés fruitières.
- « Autour du verger » http://www.plantons-le-decor.fr/quoi-de-neuf/autour-du-verger-2015

Diffusion aux professionnels. Pour cela l’inscription au catalogue officiel est une nécessité. Pour pouvoir inscrire au Catalogue, la variété doit être homogénéifiée. Le CRRG fait donc le travail d’homogénéisation des variétés, tout en gardant dans ses collections les variétés d’origines non homogénéisées. C’est donc la variété homogène qui est commercialisée.

Visite du verger conservatoire par Jean-Baptiste Rey
700 variétés de pommes
400 de poires
170 de prunes
170 de cerises

Le CRRG gère tout, de la recherche de greffons dans les vergers régionaux à la valorisation des variétés, en passant par la création de nouvelles variétés, la greffe, l’étude des variétés… Ces variétés sont conservées dans 8 sites répartis dans toute la région.

Des études sont menées sur la résistance aux maladies, aux ravageurs, la charge de l’arbre en fruits et fleurs…
Le CRRG cultive des fruitiers hautes tiges pour les producteurs-éleveurs afin de relancer les prés-vergers.
Une partie du verger est composé d’arbres destinés à fournir les greffons aux particuliers et professionnels.

Visite du Pôle légumes à La Bassée, partenaire du CRRG, en compagnie de M. Boucherie
Le terrain appartient à la Chambre d’Agriculture Nord-Pas-de-Calais.

Comme pour le verger et les variétés fruitières, il s’agit de trouver les variétés de légumes locales, de les répertorier, les semer pour pouvoir les identifier, les multiplier et les rendre disponibles pour les jardiniers amateurs et les professionnels.

Une partie des légumes est cultivée sous tunnels insect-proof pour isoler les variétés et empêcher les hybridations.
Parmi les variétés alors en culture en plein champ lors de la visite (17 variétés d’échalotes, ail du Nord, l’oignon des familles…), se trouvaient des variétés picardes dont l’Oignon rouge d’Abbeville, sauvé de justesse puisqu’il n’était plus cultivé que par un seul jardinier amateur, et l’Artichaut gros vert de Laon. Ces variétés sont pour le moment en phase de multiplication. Elles seront commercialisées dans les prochaines années, après l’inscription au catalogue officiel dans les variétés de « conservation » et donc disponibles pour les jardiniers amateur et les maraîchers.

Pour garder toute la richesse génétique d’une variété il faut cultiver au moins 100 porte-graines.

Vocabulaire
Variété paysanne ou population : ont été créées par des paysans dans leur coin, très localement. Il est plus difficile de les retrouver. Il existe peu d’écrits où elles sont citées, car la transmission du savoir était souvent orale.


Si vous faites vos graines de légumes à partir de graines qui vous ont été transmises par votre famille ou des jardiniers, si vous connaissez des jardiniers qui cultivent des variétés anciennes et font leurs graines et si vous en ignorez le nom, contactez le CRRG et/ou Picardie Nature :

Contact CRRG : www.enrx.fr/Ressources-genetiques/Le-Centre-regional-de-ressources-genetiques-CRRG / Richard Boucherie : R.BOUCHERIE@enrx.fr - 03 20 67 03 51
Contact réseau agroéco : catherine.lawnizack@picardie-nature.org - 07.81.38.46.72

Venez découvrir quelques uns de ces légumes lors de la 3e Fête des légumes anciens, le 10 octobre, à la ferme de La Genevroye, Rocourt Saint-Martin.
Vous pouvez également vous procurer des graines auprès de maraîchers ou semenciers dont vous trouverez les coordonnées sur le site du CRRG.

Compte rendu de Nathalie B., Emmanuel M. et Catherine L. Crédit photos : Philippe V. et Catherine L.


Partager : http://l.picnat.fr/hll

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50