Protection des phoques

Un jeune phoque sur la plage ? Rien de plus normal !

Publié le 29 juin 2017 par Sarah Monnet


Ces derniers jours furent marqués par un grand nombre de signalements de jeunes Phoques veaux-marins échoués sur la côte picarde. Beaucoup de personnes pensent qu’il s’agit forcément de phoques en détresse qui nécessite une capture et une prise en charge systématique. Mais ce n’est pas toujours le cas ! La plupart du temps, un jeune phoque retrouvé seul en haut de plage se trouve uniquement dans une situation de repos et d’attente avant le retour de sa mère.

Dans ce cas, c’est le comportement des personnes présentes sur la plage qui va déterminer ses chances de survie. Il faut savoir que tout attroupement autour d’un phoque échoué, qu’il soit nouveau-né ou adulte, ne peut lui être que préjudiciable. En cas de découverte d’un jeune phoque dans les prochaines semaines, le mieux est donc de s’éloigner et de maintenir la plus grande zone de tranquillité possible autour de l’animal. Cela permettra à sa mère de revenir vers lui, pour le récupérer et le nourrir. Pour cette même raison, il est également recommandé de limiter toutes agitations et de tenir son chien en laisse.

En plus de la quiétude des animaux, ces lignes de conduite permettront également de garantir la sécurité des personnes présentes. Il faut rappeler qu’un phoque reste un animal sauvage, pouvant transmettre des maladies, et pouvant griffer et mordre lorsqu’il se sent en danger. De même, il n’est pas possible pour des particuliers de transporter un phoque et de le ramener à leur domicile en attendant sa prise en charge. En pensant faire une bonne action, ils mettent la vie de l’animal et leur sécurité en danger, et risque une forte amende pour transport d’espèce protégée.

Dans les autres cas, pour savoir si un phoque est réellement abandonné et en détresse, une phase d’observations quotidiennes de sa situation et de son état est mise en place. Mais pour cela, nous avons besoin de connaître la localisation des phoques. Si vous observez un mammifère marin échoué, n’hésitez donc pas à contacter l’Observatoire PELAGIS, organisme qui coordonne le Réseau National Echouage (RNE). Il est possible de joindre PELAGIS au 05 46 44 99 10.

En 2017, ce n’est plus l’association Picardie Nature qui gère directement les signalements d’échouages comme elle le faisait par le passé. L’association n’en a plus les moyens humains ni matériels, suite à une réduction des financements pour le programme d’études et de protection des phoques en baie de Somme. Le numéro connu comme étant le "SOS phoques" (06 08 83 44 99) n’est donc plus assigné à cette action. De même, le centre de soins de l’association a fermé ses portes en 2016. Les phoques échoués vivants en détresse ne pourront plus être accueillis localement.

Une fois le signalement transmis à l’Observation Pélagis, il pourra alors contacter les correspondants locaux du Réseau National d’Echouage, bénévoles de Picardie Nature, et qualifiés pour intervenir. En fonction de leur disponibilité et de leurs propres moyens, ils se rendront sur place pour agir en fonction de leurs observations et de leurs conclusions au sujet de la situation et de l’état de l’animal.


Pour nous aider dans notre mission de protection des phoques en baie de Somme, n’hésitez pas à diffuser cette affiche partout autour de vous !


On en parle dans la presse :
- dans le Courrier Picard : ici et ici ,
- dans le Journal d’Abbeville,
- sur France 3 Hauts-de-France,
- sur WEO.
Un grand merci à la presse qui nous aide à diffuser le message !


Mots clés : Phoques Partager : http://l.picnat.fr/mer

Autour du même sujet

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50