Aider les chauves-souris & le Label "Refuge pour les chauves-souris"

Retour sur la sortie nocturne à la découverte des chauves-souris en vallée de la Selle

Publié le 6 septembre 2016 par Sophie DECLERCQ

Parmi les 300 animations labellisée "Nuit de la Chauve-souris" partout en France, l’une s’est déroulée à Loeuilly :

Le samedi 20 août était organisé pour la deuxième année consécutive une sortie nocturne de découverte des chauves-souris à Loeuilly, en vallée de la Selle près d’Amiens. L’accueil de la quinzaine de participants autour d’un stand, avant la tombée de la nuit, a permis à Simon Laignel, bénévole de l’association Picardie Nature et professeur de SVT, de fournir des informations sur la biologie de ces espèces volantes au mode de vie si particulier :
- les 22 espèces présentes en Picardie (www.clicnat.fr),
- le poids de la plus petite et la plus commune : la Pipistrelle commune (5g = un morceau de sucre),
- le regroupement des femelles en maternité pour élever leur unique jeune de l’année,
- les précautions à prendre pour ne pas nuire à ces animaux menacés par les activités humaines (destruction de leur habitat, insecticides utilisés en agriculture, dans les jardins et pour traiter les charpentes, travaux sur des bâtiments, peurs irrationnelles et préjugés).

Le test de connaissance réalisé en fin de séance par Simon a montré que les participants étaient curieux de nature et qu’ils ont beaucoup appris sur ces animaux méconnus.

21h30, la nuit commence à tomber, les premières pipistrelles virevoltent autour de la maison, au-dessus de la mare, contournent des arbres. Les insectes ne manquent pas sur cette propriété labellisée « Refuge à chauves-souris » en 2015 (label national, Picardie Nature en a déjà décerné 48 refuges).
L’utilisation d’un détecteur-enregistreur d’ultrasons permet aux participants de se représenter les sons émis en permanence par les pipistrelles pour se diriger au-dessus du jardin, contourner les obstacles et repérer leurs proies. Une salve de sons de plus en plus rapprochés est le signe que la proie est toute proche, près d’être capturée.

A 22h le groupe prend la direction de la base nautique de Loeuilly pour observer furtivement, dans le faisceau des lampes torche une espèce plus rare que la Pipistrelle commune, le Murin de Daubenton, dont on n’a pas encore découvert en Picardie les gîtes de reproduction. Un individu, reconnaissable à son ventre clair, se déplace à la surface du plan d’eau, l’occasion d’observer un autre mode de chasse des insectes de ces mammifères volants : leurs pieds glanent les moustiques sortant de l’eau (une aubaine pour nous !).

En prévision de cette sortie, 3 gîtes à chiroptères avaient été fabriqués et posés en juin sur les pignons de la maison et dans un noyer. Malheureusement aucune trace d’utilisation n’a été détectée : les chauves-souris se font souvent très discrètes. D’autres gîtes seront posés dans la propriété l’an prochain en espérant qu’ils offriront aux participants le spectacle de la sortie nocturne des pipistrelles.


Partager : http://l.picnat.fr/krm

Les plus récents

Les plus lus

Picardie Nature

Association régionale de protection de la Nature et de l'Environnement
membre de France Nature Environnement, agréée par les ministères de l'Écologie et de l'Éducation Nationale
Picardie Nature - 1 rue Croÿ - BP 70010 - F80097 Amiens cedex 3 - Tél. 03 62 72 22 50